IsaFYI - Belgique BE-FR Feedblitz

Please enter all required fields
Correct invalid entries

Restez connecté et recevez des mises à jours quotidiennes.

Ce qui se cache derrière les matières grasses

2018-06-23T05:39:29+00:00 avril 19th, 2018|Non classifié(e), Nutrition|

Tout le monde sait qu’il est important, dans le cadre d’une alimentation saine et équilibrée, de bénéficier d’un apport de matières grasses adéquat. Certes il existe des graisses que vous devez éviter ou consommer modérément, mais quoi qu’il en soit, notre corps a besoin de certaines matières grasses.

Les matières grasses sont une source d’acides gras essentiels dont votre corps ne peut se passer. Les matières grasses aident votre corps à absorber les vitamines liposolubles (A, D, E et K). Elles constituent également une bonne source d’énergie, apportant 9 calories par gramme. C’est plus de calories que les autres macronutriments ne fournissent, car les glucides et les protéines apportent chacun 4 calories par gramme.

Types de matières grasses

La graisse est constituée de différents blocs de construction, connus sous le nom d’acides gras. La structure, la longueur et la saturation de ces acides gras déterminent leurs effets sur la santé (1). Un régime type est composé de différents types de graisses saturées et insaturées. La plupart des aliments contiennent un mélange des deux et nous avons tendance à référencer les aliments selon qu’ils sont riches en graisses saturées ou insaturées en fonction du type de matières grasses dont ils sont principalement constitués.

Consommer plus de matières grasses que ce dont votre corps a besoin peut vous amener à prendre du poids sur une période donnée. Cela peut de plus nuire à votre santé (2). Par exemple, un excès de graisses saturées contribue à accroître le niveau de cholestérol dans le sang. En cas de taux de cholestérol élevé, vous risquez de développer une maladie coronarienne (3).

Quelle quantité de matières grasses doit-on inclure dans notre alimentation ?

Il est recommandé de ne pas consommer plus de 35 % d’énergie alimentaire provenant des graisses. Pour une femme moyenne, cela équivaut à un total maximum de 78 grammes de graisses par jour. Mais le type de graisses que nous consommons est tout aussi important que la quantité totale. Sur ces 35 %, les graisses saturées consommées ne doivent pas dépasser plus de 11 % de l’énergie alimentaire (4).

Les effets néfastes des acides gras saturés

Les graisses saturées peuvent augmenter la quantité de lipoprotéines de basse densité (LDL) (un type de cholestérol) dans notre sang. Ce dernier est souvent appelé « mauvais » cholestérol car, en trop grande quantité, il contribue à l’accumulation des matières grasses sur les parois de nos vaisseaux sanguins et les amène à se rétrécir. Le bon cholestérol, lipoprotéine de haute densité (HDL), transporte le cholestérol LDL jusqu’au foie qui le décompose, de sorte à éviter toute accumulation dans le sang (5, 6).

Les effets positifs des acides gras insaturés

Il existe deux types d’acides gras insaturés – les monoinsaturés et les polyinsaturés. Les acides gras insaturés peuvent aider à maintenir un niveau de cholestérol sain dans le sang, notamment à réduire le taux de LDL. Les lignes directrices actuelles en matière de nutrition conseillent de remplacer partiellement les acides gras saturés par des acides gras insaturés dans l’alimentation afin de maintenir un taux de cholestérol sain et une bonne santé cardiovasculaire. Outre maintenir un niveau de cholestérol sain dans le sang, les graisses polyinsaturées nous fournissent également des acides gras essentiels dont le corps ne peut se passer, comme les oméga-3 et les oméga-6 (1, 7-8).

Comment bien choisir mon troisième repas ?

  • Utilisez des huiles et des pâtes à tartiner à base de plantes, comme les huiles d’olive, de colza ou de tournesol, plutôt que du beurre, du saindoux ou de l’huile de coco. Vous pouvez également tester l’huile en spray pour contrôler la quantité que vous ajoutez à votre cuisson.
  • Consommez des poissons gras comme le saumon, le maquereau ou le thon frais une fois par semaine. Lorsque vous préparez de la viande, retirez l’excédent de gras et optez pour des viandes maigres comme le poulet ou la dinde ou préférez le poisson.
  • Testez des méthodes de cuisson plus saines, comme la cuisson au gril, au four, à la vapeur, à l’eau ou pochée, plutôt que de faire frire les aliments.
  • Choisissez des produits laitiers faibles en matières grasses quand vous le pouvez, par exemple du lait écrémé, du fromage à teneur réduite en matières grasses ou du yaourt allégé.

Matières grasses dans les produits Isagenix

Les matières grasses sont essentielles à de nombreuses fonctions de votre corps. Les graisses offrent différents avantages, qu’il s’agisse d’acides gras monoinsaturés ou d’acides gras essentiels. La variété des graisses apportées par les produits Isagenix, comme notre IsaLean™ Shake équilibré sur le plan nutritionnel, aide à garantir un apport adapté et équilibré en matières grasses.

Références

  1. Lunn J, Theobald HE. The health effects of dietary unsaturated fatty acids. Nutr Bull 2006 ; 31:178-224
  2. NHS Choices. Obesity. Disponible à l’adresse suivante : https://www.nhs.uk/Conditions/Obesity/Pages/Introduction.aspx (accès le 26 octobre 2017)
  3. British Heart Foundation. Fats explained. Disponible à l’adresse suivante : https://www.bhf.org.uk/heart-health/preventing-heart-disease/healthy-eating/fats-explained (accès le 26 octobre 2017)
  4. Public Health England. Government Dietary Recommendations. Disponible à l’adresse suivante : https://www.gov.uk/government/uploads/system/uploads/attachment_data/file/618167/government_dietary_recommendations.pdf (accès le 26 octobre 2017)
  5. Mason P, Porter SC, Berry SE, Stillman P, Steele C, Kirby A, Griffin BA, Minihane AM. Saturated fatty acid consumption: outlining the scale of the problem and assessing the solutions. Nutr Bull 2009 ; 34:74-84
  6. British Heart Foundation. High cholesterol. Disponible à l’adresse suivante : https://www.bhf.org.uk/heart-health/risk-factors/high-cholesterol (accès le 26 octobre 2017)
  7. COMA (Committee on Medical Aspects of Food Policy). Nutritional Aspects of Cardiovascular Disease. Department of Health Report on Health and Social Subject. 1994. No. 46, HMSO, Londres.
  8. NHS Choices. Fat: the facts. Disponible à l’adresse suivante : https://www.nhs.uk/Livewell/Goodfood/Pages/Fat.aspx (accès le 26 octobre 2017)