IsaFYI - Belgique BE-FR Feedblitz

Please enter all required fields
Correct invalid entries

Restez connecté et recevez des mises à jours quotidiennes.

Protéine de Pois vs Protéine de Lactosérum

2018-07-19T09:52:20+00:00juillet 19th, 2018|Nutrition|

Si vous vous interrogez sur la différence entre la protéine de lactosérum et la protéine de pois, vous n’êtes pas le seul/la seule. Des chercheurs ont comparé de nombreux types différents de protéines concernant leur potentiel de développement musculaire (1). Ils cherchaient spécifiquement à déterminer si la protéine de pois pouvait reproduire les avantages en termes de développement musculaire généralement observés avec la protéine de lactosérum.

L’étude répartissait 161 jeunes hommes sains en trois groupes qui ont reçu soit 25 grammes de protéine de lactosérum, de protéine de pois ou un placebo deux fois par jour tout en effectuant des exercices de résistance pendant 12 semaines. D’après les résultats globaux de l’étude, il n’y avait pas de différence significative entre l’effet de la consommation de protéine de lactosérum et de pois sur l’épaisseur des muscles des sujets. Cette conclusion suggère que la protéine de pois a des effets de synthèse de protéines musculaires comparables à la norme de référence : la protéine de lactosérum à base de produits laitiers.

Les avantages de la protéine de pois signalés dans cette étude sont probablement dus au produit choisi pour l’étude (85 % de protéine/poids), qui était riche en acides aminés essentiels à chaîne ramifiée (BCAA ; leucine, isoleucine et valine) nécessaires au développement musculaire (2). Des niveaux accrus de leucine favorisent particulièrement le développement musculaire et ses effets sur les muscles sont plus intéressants avec les autres acides aminés disponibles dans la protéine de pois (3).

Une précédente étude scientifique a signalé que la leucine stimule la synthèse de protéine requise pour remplacer la protéine musculaire endommagée par des exercices de résistance et que la synthèse de la protéine est 20 % plus élevée après avoir consommé de la leucine combinée avec des protéines et des hydrates de carbone, par rapport à la consommation uniquement d’hydrates de carbone et de protéines (4). La consommation de protéine de pois après des exercices intenses peut contribuer à maximiser les gains de masse musculaire durant la période de récupération après l’entraînement.

Cette étude suggère globalement que la protéine de pois peut être une solution alternative comparable à la protéine de lactosérum (et supérieure par rapport à d’autres protéines végétales comme le soja) pour des athlètes de différents niveaux de performances et différents sports. En outre, la protéine de pois est riche en arginine, un acide aminé, et joue différents rôles avantageux dans le corps, y compris la détoxification de l’ammoniaque et le soutien de la santé cardiaque (5). L’étude est aussi une bonne nouvelle pour ceux qui cherchent une source de protéines végétales de haute qualité sans allergènes pour le développement musculaire.

Alors que cette étude met en avant les propriétés de développement musculaire du pois comme source de protéines végétales, il ne peut pas nécessairement remplacer tous les avantages du lactosérum. Le profil en acides aminés de la protéine de pois et celui de la protéine de lactosérum ne sont pas identiques, mais avec des protéines végétales complémentaires, cela peut créer un profil en acides aminés supérieur.

Les produits végétaux Isagenix se composent d’une combinaison de protéines issues du pois et du riz complet. En combinant ces deux protéines, nous avons créé un profil en acides aminés similaire à celui de la protéine de lactosérum pour soutenir la gestion du poids et le développement musculaire.

 

Références

  1. Babault N, Pazis C, Deley Gl et al. Pea proteins oral supplementation promotes muscle thickness gains during resistance training: a double-blind, randomized, Placebo-controlled clinical trial vs. Whey protein. Journal of the International Society of Sports Nutrition 2015;12:3.
  2. Stark M, Lukaszuk J, Prawitz A, Salacinski A. Protein timing and its effects on muscular hypertrophy and strength in individuals engaged in weight-training. J Int Soc Sports Nutr 2012;9:54.
  3. Balage Ml, Dardevet D. Long-term effects of leucine supplementation on body composition. Current Opinion in Clinical Nutrition & Metabolic Care 2010;13:265-70.
  4. Koopman R, Saris WH, Wagenmakers AJ, van Loon LJ. Nutritional interventions to promote post-exercise muscle protein synthesis. Sports Medicine 2007;37:895-906.
  5. Cylwik D, Mogielnicki A, Buczko W. L-arginine and cardiovascular system. Pharmacol Rep 2005;57:14-22.