Beaucoup de personnes pensent que le fait de manger avant d’aller se coucher contribue à la prise de poids, mais qu’en est-il vraiment ? Nous nous sommes penchés sur les études scientifiques examinant les effets d’une collation en fin de soirée afin de déterminer si cela pouvait vous aider ou vous empêcher d’atteindre vos objectifs.

Quel type d’aliments avons-nous tendance à manger le soir ?

Pour beaucoup, le problème réside dans le fait que les aliments consommés dans la soirée tendent à apporter beaucoup de calories et peu de nutriments essentiels, comme les fibres, les protéines, les vitamines et les minéraux. Souvent, ces calories ne sont pas intégrées à la cible quotidienne et peuvent amener une personne à consommer plus de calories que nécessaire. Si une personne consomme des calories en excédent, cela peut entraîner une prise de poids au fil du temps.

Bien manger avant de se coucher

Beaucoup d’entre nous tentent de limiter la consommation d’énergie en fin de soirée, en particulier les personnes qui essaient de perdre du poids. Ceci vient du fait que, selon certains articles, le métabolisme ralentit pendant le sommeil et donc une surconsommation de calories le soir peut favoriser le stockage de l’énergie. Cependant, des études ont également montré qu’un apport protéique plus important tout au long de la journée pouvait réduire le ralentissement du métabolisme pendant le sommeil, par rapport à un régime riche en glucides et en graisses (1).

Des recherches menées par des scientifiques américains et publiées dans le British Journal of Nutrition ont en outre confirmé les avantages potentiels qu’il y avait à consommer des protéines de lactosérum avant de se coucher afin de soutenir à la fois la perte de poids et le développement musculaire (2, 3).

Dans quelle mesure cela peut-il aider à perdre du poids ?

L’une des études a analysé l’impact de l’apport protéique en soirée sur l’appétit chez les femmes sédentaires en surpoids. Les chercheurs ont découvert que, lorsqu’une boisson protéinée de lactosérum était consommée le soir avant d’aller se coucher, les participantes se sentaient plus rassasiées le lendemain matin et avaient moins envie de manger que celles soumises à un régime basé sur d’autres types de protéines ou à un placebo (3).

Il en ressort de cette étude que la consommation d’une boisson protéinée de lactosérum avant le coucher peut vous aider à vous sentir plus rassasié(e) durant la nuit et le lendemain matin. Cela peut aider une personne à contrôler son apport calorique global et, au fil du temps, à perdre du poids.

Les chercheurs ont prouvé que le fait de consommer une portion de protéine apportant 140 à 150 calories une demi-heure avant d’aller se coucher pouvait avoir un effet plus favorable sur le métabolisme au repos le lendemain matin que de ne rien consommer (2).

Le métabolisme au repos, également connu sous le nom de taux métabolique de base (BMR), est la quantité d’énergie que votre corps brûle lorsqu’il est au repos complet. Plus vous brûlez de calories dans le cadre des fonctions de base telles que la respiration ou la marche, plus cela contribue à votre dépense énergétique quotidienne totale, donc au nombre total de calories que vous brûlez chaque jour.

Dans quelle mesure cela peut-il aider à développer la masse musculaire ?

Les chercheurs qui étudient la consommation de protéines durant la nuit et la dépense énergétique au repos chez les hommes actifs constatent que le fait de consommer 140-150 calories d’une boisson protéinée de lactosérum avant d’aller se coucher peut améliorer la consommation maximale d’oxygène (V0) et la dépense énergétique au repos le lendemain matin plutôt que d’aller au lit le ventre vide. Les chercheurs ont également constaté que ce type de boisson était plus rassasiant que d’autres types de protéines ou de glucides (4). Cette constatation est pertinente pour les personnes physiquement actives et peut également s’avérer juste pour les personnes qui essaient de perdre ou de maintenir leur poids de forme.

Alors que ces résultats contredisent la croyance populaire selon laquelle l’apport énergétique doit être limité dans la soirée, la consommation de protéines avant d’aller se coucher après une séance d’entraînement de résistance en soirée peut augmenter la synthèse des protéines musculaires durant la nuit (4).

Comment intégrer des protéines de lactosérum à mon alimentation avant d’aller me coucher ?

Vous devez vous demander comment intégrer cela à votre Programme Isagenix. La bonne nouvelle c’est que, pour commencer, il vous suffit de consommer une portion d’IsaPro®. Avec 100 calories et 18 g de protéines de lactosérum non dénaturées par cuillère à soupe, il vous suffit de mélanger 1-2 cuillère(s) à soupe avec de l’eau, de le mixer avec de la glace si vous le souhaitez, et de le consommer juste avant d’aller vous coucher. Vous ne pouvez pas l’intégrer durant les Cleanse Days*, mais vous pouvez tout à faire le consommer durant les Shake Days.

Il s’agit d’un domaine de recherche relativement nouveau et il n’existe que peu d’études à long terme permettant d’apporter des preuves concluantes. Mais, dans l’intervalle, vous pouvez déguster IsaPro avant d’aller vous coucher tout en sachant, qu’au minimum, vous bénéficierez de tous les avantages que peuvent procurer les protéines de lactosérum.

* Un Cleanse Day est un jeûne avec compléments nutritionnels, qui nourrit et booste les systèmes de détoxification de votre corps. Pour plus d’informations sur les Cleanse Days, consultez le site Isagenix.com

Références

  1. Whitehead JM, McNeill G, Smith JS. The effect of protein intake on 24-h energy expenditure during energy restriction. Int J Obes Relat Metab Disord Août 1996 ; 20(8):727-32
  2. Madzima TA, Panton LB, Fretti SK, Kinsey AW, Ormsbee MJ. Night-time consumption of protein or carbohydrate results in increased moring resting energy expenditure in active college-aged men. Brit J Nutr 2014 ; 111:71-77
  3. Madzima TA, Panton LB, Fretti SK, Kinsey AW, Ormsbee MJ. Influence of night-time protein and carbohydrate intake on appetite and cardiometabolic risk in sedentary overweight and obese women. Brit J Nutr 2014 ; 112:320-327
  4. Res PT, Groen B, Pennings B, Beelen M, Wallis GA, Gijsen AP, Senden JM, VAN Loon LJ. Protein ingestion before sleep improves postexercise overnight recovery. Med Sci Sports Exerc Août 2012 ; 44(8):1560-9